Buste d'Augustin Pyramus de Candolle par Pradier

avant 1936
Image HD
Notice
A la mort d'Auguste Pyrame de Candolle, James Pradier décide de participer au projet de monument à élever en son honneur dans le parc des Bastions lancé par un comité présidé par le conseiller d’État Jean-François Macaire; il propose de ne pas être payé pour son travail. Cherchant un modèle, il s’adresse en avril 1842 à Louis Dorcière pour obtenir une épreuve en plâtre du marbre que celui-ci a fait du savant. Coulée en 1845 dans le bronze à Paris par le fondeur Eugène Gonon (1814-1892) qui viendra à Genève monter le monument, l’œuvre de Pradier est critiquée pour son manque de ressemblance, notamment par le fils du botaniste, Alphonse de Candolle. Portant le buste du savant représenté en buste à la romaine, le piédestal du monument montre quatre nymphes à l'antique personnifiant les saisons (XEINA - l'hiver, EAP - le printemps, OEPOS - l'été, OPOPA - l'automne), deux amours, placés entre le printemps et l'été, décrivent une fleur; deux génies ailés placés entre l'automne et l'hiver, présentent la "Flore française", ouvrage majeur de de Candolle, à une personnification de la science botanique portant une torche; ces génies figurent, l'un, l’Étude, l'autre, la Nature; enfin, deux aigles héraldiques tenant dans leurs serres une clé évoquent Genève. Le monument, inauguré le 11.08.1845, est installé aux Bastions face à la grande serre du jardin botanique (aujourd'hui disparue) et sera plusieurs fois déplacé. Après la fermeture du jardin en 1904 et avant l'installation du monument international de la Réformation, l'original est transféré en 1910 au Musée d’art et d’histoire oÙ il se trouve toujours (inv. 1910-0084). Un bronze de remplacement est fondu à Paris en 1913 par Charles Fumière (repreneur de la fonderie Thiébaut) d'après le modèle à cire perdu de Gonon pour être installé dans la promenade (inauguré le 08.05.1914). Son emplacement actuel est le résultat d'un double déplacement, d'abord en 1965 pour libérer un espace pour le monument à Henry Dunant puis en 1981, à l'occasion d'un ultime réaménagement des lieux. Une troisième réplique du monument plus récente est créée en 1979 par la fonderie genevoise Pastori; elle aujourd'hui exposée dans le jardin botanique de la rue de Lausanne, près de la villa Les Chênes.
Description
Numéro d'inventaire
Icon M 1936-127
Dénomination
Photographie
Auteur(s)
Datation
avant 1936
entrée dans les collections
Référence(s) géographique(s)
Lieu représenté : Promenade des Bastions
Iconographie
Sujet(s) représenté(s)
Personne(s) représentée(s)
Augustin-Pyramus de Candolle (1778-1841), botaniste
Type(s) de représentation
représentation d'objet
Données de base
Matière/technique
photogravure
Dimensions
image: 180 x 135 mm
Inscriptions
indication sur le personnage représenté "Augustin-Pyramus de Candolle"
Propriétaire
Ville de Genève, Genève
Acquisition
Mention obligatoire
Bibliothèque de Genève
Références
Bibliographie
Augustin-Pyramus de Candolle, Alphonse de Candolle, Mémoires et souvenirs d'Augustin Pyramus de Candolle publié par son fils, Genève et Paris, 1862, J. Cherbuliez, p. 592