Paul Berthoud

pasteur, missionnaire
Nationalité
Suisse
Biographie

Membre de l'Église Libre vaudoise, dans le Faculté de laquelle il fait ses études à Lausanne. Membre de la Mission Romande (Suisse) et missionnaire en Afrique du Sud et au Mozambique.
Berthoud se forme au sein de la Mission de Paris, au Lesotho dès 1873; cette même année, il fait un voyage au nord du Transvaal, chez les Pédis. En 1875, il se rend avec sa famille dans les bas-pays du Nord: les Spelonken (on dit aussi: district du Zoutpansberg), pour y fonder la Mission Vaudoise, installée sur le domaine de Klipfontein, qui prend le nom de station missionnaire de Valdézia. En 1879 et 1880, il perd sa femme et ses trois enfants, ce qui le force à retourner en Suisse. En 1884, il revient à Valézia accompagné de sa seconde épouse, puis se rend à Lourenço-Marques et s’établit d’abord à Rikatla, à 25 km de ce lieu; il promeut l’évangélisation du pays, en ouvrant des stations missionnaires et des petites écoles et hôpitaux. Sa femme meurt en 1901 à Durban. Berthoud épouse en troisième noces une éducatrice, Emma Schlub, en 1910, avec laquelle il vit jusqu'à sa mort à Lourenço-Marques.
Frère des missionnaires Samuel et Henri Berthoud.
Auteur d'une traduction de la Bible en ronga.

Source
Journal de Genève, 25.05.1879 et 25.07 et 25.08.1880; 30.10.1883; 20 et 21.11.1883 (feuilleton sur la Valdesia); 25.12.1889
Gazette de Lausanne, 25.01.1882, 21.01.1884, 05.05.1888
Hommes et Destins : Dictionnaire biographique d’Outre-Mer, 2, 1, Paris, 1977 (Académie des Sciences d’Outre-Mer)
Personnes liées
Henri-Ferdinand Gros (1842-1915)