MM-2132621
Numéro d'inventaire
bpu est
Dates extrêmes
18e et 19e siècle
Niveau de description
Collection
Importance matérielle et support
Environ 6000 estampes et gravures
Contexte
Nom du producteur
Bibliothèque de Genève
Notice biographique / Histoire administrative

La Bibliothèque est fondée en 1559 comme Bibliothèque de l'Académie de Genève nouvellement créée (première mention en 1562); peu auparavant, le dépôt légal avait instauré à Genève (1539). Elle devient "Bibliothèque publique" en 1702, puis "Bibliothèque publique et universitaire" (1907-2006), enfin, "Bibliothèque de Genève" en 2006.
A partir de 1702, la Bibliothèque publique développe un cabinet de curiosités. A la fin du 18e s., ses collections comprennent des livres, mais aussi des œuvres d'art (tableaux, gravures et sculptures), objets scientifiques (physique, mécanique), une collection de numismatique, du mobilier, de l'horlogerie, des objets archéologiques et ethnographiques, ainsi que des pièces relevant de l'histoire naturelle.
Après l'ouverture du Musée académique en 1820, les pièces d'histoire naturelle, les antiquités et les objets ethnographiques de la Bibliothèque y sont déposés (conventions du 22 .01.1820, du 15.07.1820 et du 15.01.1846), suivis par sa collection de numismatique (convention de 1825). Des peintures, en échange d'autres tableaux, quittent la Bibliothèque pour le Musée Rath en 1843, dont les volets du célèbre retable de Conrad Witz provenant de la cathédrale Saint-Pierre que l’institution conservait depuis 1732 (autrefois à l'arsenal). La création du Musée archéologique en 1872 suscite le transfert d'autres objets au début de l'année 1873.
La gestion de la Bibliothèque de l'Académie est attribuée à Ville de Genève par la constitution en 1847. En janvier 1867, Ville et État de Genève décident d'édifier en bordure de la promenade des Bastions les bâtiments académiques lesquels doivent abriter dans le corps central l'Université de Genève, à charge du canton, et, dans les ailes, la Bibliothèque, à l'est, et un musée d'histoire naturelle, à l'ouest, l'une et l'autre financées par la municipalité. La réalisation de l'ensemble est confiée aux architectes Jean Franel, Joseph Collart et Francis Gindroz. Les travaux de construction de la Bibliothèque bénéfice du legs de 100 000 francs fait par Gustave Revilliod. Entre le 24.04 et le 15.11.1872, 70 000 volumes environ sont déménagés de l'ancienne Académie situé en Vieille Ville dans les nouveaux locaux des Bastions, les collections ayant fait l'objet d'un nouveau classement et d'un nouveau catalogue.
Avec l'accroissement, la Bibliothèque fait face à un problème lié à l'insuffisance de ses espaces de stockage qui amène à transformer le bâtiment. Une des opérations les plus importantes est réalisée entre 1936 et 1938 par les architectes Peyrot et Bourrit. Un concours d'architecture, remporté en novembre 2023 par le groupement d’architectes portugais VASSCO, ACE et d’ingénieur civil Adao da Fonseca – Engenheiros Consultores, Lda), est la première étape d'un projet de rénovation des bâtiments historiques et d'extension des espaces de la Bibliothèque qui devrait être réalisé ces prochaines années (projet LARNAGE).

Modalité d'entrée
Collection constituée pour l'essentiel à partir des dons d'Alfred Du Mont (1894), Charles Rigaud (1902) et Charles Bastard (1905).
Contenu et structure
Présentation du contenu
Cette collection comprend des représentations géographiques, des événements historiques, politiques et militaires, des commémorations, des costumes, des écussons, et des allégories. Elle comprend également des vues de bâtiments, privés ou publics, de monuments, d'ornements de la ville, de places et de fontaines.
Mode de classement
Les estampes sont classées topographiquement ou thématiquement, puis par format (petit, moyen et grand).

Toutes les œuvres de ce fonds

En cours de chargement...